Comment est structuré le marché de l’électricité en France? Qui sont les acteurs ? Comment sont-ils rémunérés ?

L’électricité est produite grâce à des producteurs par le biais de centrales de production. Ces centrales utilisent des sources d’énergie qu’elles transforment en électricité. Ces énergies sont :

– L’électricité est produite grâce à des producteurs par le biais de centrales de production. Ces centrales utilisent De sources non-renouvelables, c’est à dire en quantité limitée et issues du monde fossile (charbon, gaz, pétrole) ou nucléaire, à fort risque de pollution ;
– Ou de sources renouvelables car issues d’une source d’énergie naturelle et inépuisable liée aux phénomènes naturels, réguliers ou constants comme le rayonnement solaire, la force du vent et de l’eau, la neutralité en CO2 de la biomasse. Leur exploitation engendre très peu de déchets dans la nature et peu d’émissions polluantes, et préserve ainsi les ressources naturelles. Les énergies renouvelables sont par définition inépuisables.

Ainsi si vous optez pour l’installation de panneaux photovoltaïques, vous devenez à votre échelle un producteur d’électricité renouvelable. Le soleil a de plus la particularité d’être accessible à tous, surtout à ceux qui comme vous ne sont pas des industriels qui eux ont besoin d’énormément d’énergie.

L’électricité ainsi produite doit être transportée. D’abord grâce aux lignes de très haute tension (THT) et haute tension (HT) gérées par RTE (Réseau Transport d’Electricité), l’électricité atteint ensuite des postes transformateurs pour pouvoir être utilisée dans nos foyers. Dès lors cette distribution de l’électricité via un réseau national est gérée par le gestionnaire ENEDIS (ENErgie-DIStribution). Quel que soit le fournisseur d’électricité que vous choisissez il passe obligatoirement par le réseau ENEDIS pour vous fournir. Il n’y a pas de réseau parallèle. Comme il n’y a pas de réseau de chemin de fer parallèle pour faire circuler les trains.

Ces deux organismes publics garantissent l’accès à l’électricité de manière régulée et équilibrée dans le pays pour tous quel que soit le fournisseur d’électricité. (Raccordements, maintenance, modernisation etc…).

Depuis le 1er juillet 2007 le marché de l’électricité aux particuliers est ouvert à la concurrence. Il n’y a plus de monopole d’État. Cela a permis une libéralisation du marché de l’énergie en France. Dans certains pays d’Europe la libéralisation du marché s’est effectuée depuis plusieurs décennies. En France il devient alors possible d’acheter et de revendre de l’électricité en Europe pour tous les fournisseurs agréés. Un fournisseur est agréé sous réserve de l’obtention d’un agrément pour « l’achat et la revente d’électricité au client final » du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer. Ainsi notre entreprise est agréée depuis septembre 2016 par ce Ministère.

Les nouvelles offres sur le marché ont un intérêt pour le consommateur car elles sont souvent moins onéreuses mais elles permettent également de soutenir un mode de production comme par exemple le soutien aux énergies renouvelables. Ainsi vous passez de consommateur passif à « consomm’acteur ».

Cette liberté de choix reste toutefois contenue par des dispositifs communs à tous, au fournisseur historique comme aux fournisseurs alternatifs. Voir ci-dessous l’organisation actuelle au niveau de l’État.

L’Etat reste le régulateur du marché de l’électricité :


  • Il autorise et contrôle les fournisseurs (Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer),
  • Il fixe le Tarif Réglementé en Vigueur (TRV), ce tarif réglementé évolue deux fois par an (observation de +6% par an d’augmentation depuis 10 ans). Il concerne l’opérateur historique. Les fournisseurs alternatifs sont libres de fixer leurs tarifs. Par ailleurs si vous installez des panneaux photovoltaïques, vous êtes protégé de ces hausses car une fois installé, le coût de production de vos panneaux reste fixe sur la part d’électricité que vous produisez et auto consommez.
  • Il a également mis en place des organismes indépendants comme
    • La CRE (Commission Régulation de l’Energie) chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l’énergie et d’arbitrer les différences entre les utilisateurs et les divers exploitants par une réglementation du marché de l’énergie,
    • Et le médiateur de l’énergie chargé de proposer des solutions amiables aux litiges nés de l’exécution des contrats passés entre les fournisseurs ou distributeurs d’électricité (ENEDIS) et les consommateurs.

Les fournisseurs, quels qu’ils soient, vendent leurs offres avec toutes les taxes rattachées qu’ils collectent via leur facture et reversent aux parties intéressées comme l’Etat, ENEDIS ou les communes. Ainsi vous paierez notamment le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité ou TURPE qui rémunère ENEDIS ou RTE pour l’utilisation du réseau public d’électricité. Des taxes sont aussi prélevées comme la Contribution au Service Public de l’électricité ou CSPE et les différentes TVA. Le montant retenu sur votre facture pour le transport et les taxes qui sont reversés à ces organismes peut représenter presque 60% du montant final sur votre facture d’énergie. Ces prélèvements sont obligatoires et ne changent pas selon le fournisseur. Le fournisseur les collecte sur votre facture et les reverse aux parties intéressées.

La fourniture d’électricité est par ailleurs concernée par la loi NOME (Nouvelle Organisation des Marchés de l’Électricité) ou la loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) qui lutte contre le dérèglement climatique et pour la préservation de l’environnement.

Est-ce qu’il suffit de changer de fournisseur pour faire des économies d’électricité ?

Si vous choisissez l’offre « Liberté » seule, vous aurez bien sûr une petite baisse du coût du kWh mais avant tout c’est le cumul de nos offres « Autonomie », « Liberté », « E-batterie », « Portabilité » et bientôt Efficacité » qui vous permettra d’avoir un impact conséquent sur votre facture. Ainsi nous proposons de vous accompagner pour mettre en place ce changement. Par exemple une part importante de votre consommation sera autoconsommée en période estivale et nous vous aiderons à utiliser les appareils lorsque votre production solaire est optimale. Durant la période hivernale c’est sur la consommation que nous aiderons pour la baisser en fonction de vos usages. Cet accompagnement se fera dans le temps et au fur et à mesure de vos moyens et de votre capacité à changer votre comportement. Quelques exemples de conseils pour comprendre :

Logo JPME sans baseline

Les appareils utilisés en pleine journée ensoleillée pour bénéficier de votre production solaire l’été devront être très probablement utilisés la nuit en tarif heures creuses en hiver quand la production solaire est moins importante ;

Logo JPME sans baseline

Les éco gestes simples comme mettre un couvercle pour faire bouillir de l’eau, permettent de réaliser sur le long terme des économies ;

Logo JPME sans baseline

L’utilisation de systèmes « coupe-veille » car la consommation de veille peut représenter jusqu’à 10% de votre facture d’électricité qui est gaspillée pour maintenir des appareils en veille ;

Logo JPME sans baseline

Le changement des ampoules par des ampoules plus efficaces (led) : une lampe à incandescence gaspille plus de 90 % de l’énergie qu’elle consomme en chaleur ;

Logo JPME sans baseline

Au moment de remplacer vos radiateurs électriques très énergivores nous serons là pour vous conseiller sur des options plus modernes comme les pompes à chaleur réversibles ou les poêles à bois ;

Logo JPME sans baseline

Le renouvellement de vos appareils électroménagers par des modèles moins énergivores (étiquettes A++) ;

Logo JPME sans baseline

L’isolation de votre logement si celui-ci est mal isolé ;